Du Lac Champlain au deux pieds sur terre…

À plusieurs reprise durant les dernières semaines avec plein de bonne volonté d’écrire ce dernier article, je me suis installé confortablement dans un sofa de notre salon.   Je suis devant un écran blanc!  L’inspiration ne vient pas, il me manque la douce brise du vent, la vue sur l’horizon et le bien-être de note Rêve d’Ocean.  Il faut dire aussi que nous sommes tombé les deux pieds sur terre assez rapidement avec un cellulaire à la main, une nouvelle auto et le confort de notre maison.  Vivre sur terre c’est comme faire du bicycle, ça ne se perd pas…   Et des fois ça peut aller vraiment vite et être étourdissant.   Nous avons donc redécouvert l’agenda sur IPhone et schedulons notre vie que ce soit pour revoir famille et amis, travailler sur la maison, participer a des entrevue d’embauche et retourner sur la tranquillité de notre voilier.

Voilà, on s’est officiel! Nous avons bouclé la boucle et réaliser ce grand voyage en famille.  En arrivant au Lac Champlain, bizarrement, la vue de ce paysage vert et montagneux m’enchante et m’émeut en même temps.  Je suis fière et heureuse de ce bel accomplissement et triste à la fois de quitter une vie simple remplit de découverte.   Qu’est ce qui nous attend?   Que devons nous faire pour retourner à la vie sur terre?   Un chose est sur c’est que des Reveux d’Océan, ça n’arrête pas de rêver…

Ainsi, c’est le 11 juin que nous jetons l’ancre près du Fort Ticonderoga au Sud du lac Champlan, comme à St-Martin, comme à St-Barth, comme à Antigua, comme en Guadeloupe, comme en Dominique, comme en Martinique, comme à Ste-Lucie, comme dans les Grenadines, comme en Grenade, comme à Nevis, comme à St-Kitts, comme à Saba, comme dans les USVI, comme dans les BVI, comme en République Dominicaine, comme dans les Bahamas, comme sur la côté Est Américaine, comme dans le canal Hudson, nous prenons l’apéro avec Oséo.   

IMG_0654

Y’a des bonnes habites qui ne se perde pas!!!

IMG_0655Le lendemain, on se promet un arrêt à Burlington pour partager une pizza en famille au Flat Bread Brewery.  C’est un endroit qu’on apprécie bien.   Et quel bel voile pour s’y rendre.  Le lac est plat et Rêve file autour des 7 nœuds sous le doux soleil.  Un voilier c’est tellement plus beau toutes voiles sortit poussé par le vent.

Le 13 juin, nous arrivons à la Marina où Rêve d’Océan passera sa saison estivale.  Mon père nous y attend avec en main la boule de mouillage pour attacher notre voilier.  Mon cœur se débat, ma voix tremblote.  Que d’émotion d’arriver à destination et de le retrouver.

IMG_0684 Photo officiel du reour !!

Ce n’est pas  terminé, d’autres retrouvailles nous attendent de l’autre côté du Lac.   Le frère à Dominic ainsi que ma belle-soeur Chantal et leur fils y sont ancré avec leur voilier.   Dans cet même baie se trouve Gros Loup, Alain ami rencontré dans les Caraïbes et bien sur Oséo.   Un journée bien chargée en émotions et en apéro.

Le lendemain, nous arrivons à notre maison.  Elle me semble si grande et les enfants me paraissent loin dans leurs chambres au sous-sol.   Les espaces sont grand et l’horizon de mon balcon est toujours pareil.   Nous redécouvrons les alentours de notre ville et reprenons rapidement nos habitudes de terriens.

IMG_0666

 La facilité de faire son lavage à la maison😉

IMG_0685

 Les cousins

IMG_0686

Les belles montagnes des Laurentides

Et nous voilà mardi le 14 juillet,  un mois jour pour jour après notre retour sur terre.  Ce matin a debuté un autre aventu…   J’ai enfilé un belle blouse, des pantalons bien repasé et mes petits souliers à talon en route vers mon nouvel emploi.

En conclusion, c’est avec beaucoup d’émotion que je vous dit MERCI!   Merci cher lecteur, ce fut un grand plaisir de partager cet aventure avec vous via ce Blog.   Merci à notre Rêve d’Océan qui nous a amené vers tant de beaux endroits et MERCI à l’équipage de Rêve d’Océan qui fait plus que rêver.

Catégories : Uncategorized | 3 commentaires

Check liste de voyage

Voilà nous sommes revenu, revenu les deux pieds sur terre.   Et depuis, je fais des listes…  Des listes de tout ce qui doit être fait, des listes de tout ce qu’on doit acheter pour retourner à un vie confortable dans notre maison, alors pourquoi ne pas faire aussi une liste de notre voyage.

Les réussites

  • Le fait de s’être dit ; GO! On y va !! On part en voilier… On réalise un rêve!
  • Le bonheur de faire une autre navigation et d’arriver à un autre nouvel endroit à découvrir
  • Les navigations de nuit impliquant le cumule de plusieurs miles nautiques d’affilés
  • L’année scolaire des garçons à bord

On va s’ennuyer de…

  • De ce sentiment de liberté quand Rêve d’Ocean est conduit par le vent et fend les vagues
  • Des nombreux moment en famille entre nous quatre
  • D’admirer l’horizon et les coucher de soleil sur l’océan
  • De découvrir de nombreuses îles et endroits différents 
  • Simplement enfiler un maillot en se levant!
  • Des nombreux 5 à 7…
  • De rencontrer des navigateurs des quatres coins du monde.
  • De faire de l’apnée dans de l’eau bleu clair
  • De pêcher un poisson et d’en faire son repas

On ne s’ennuiera pas de…

  • D’être en famille 24h sur 24h
  • De se questionner sur la grosseur exacte des immenses vagues qui entourent le bateau lors de certaine navigation
  • Des grains (pluie et vent intenses durant quelques instant) rencontrés en navigation ou à l’ancre
  • Des entretiens à faire sur Rêve d’Océan
  • De boire du lait UTH
  • De boire de la bière cheap qui goûte toujours pareil!
  • D’échapper des choses par dessus bord!

La vie sur l’eau à un côté si simple. Cette vie semble plus lente et délicieuse.   Chaque moment vécu ce cumule dans nos souvenirs.  Nous sommes riches de souvenirs et en avons une belle collection.  Chers lecteurs, je vous promet un autre et dernier article sur le déroulement de notre retour sous peu, alors rester au rendez-vous.

Catégories : Uncategorized | 3 commentaires

De la rivière au canal Hudson 

On remonte la rivière Hudson et la fraîcheur semble bien installé.  En soirée, on allume des petits lampions et notre chaufferette d’appoint au propane pour tenter de réchauffer le bateau.  Nous faisons un arrêt obligation à la ville de Catskill pour descendre le mât du voilier.

IMG_0641

Opération démâtage compléter, en route sous les ponts et les écluses du canal Hudson

IMG_0644

Arrêt à Waterford, situé à l’intersection du canal Hudson et du canal Erié.   Nous prendrons la sortie à droite ou nous attend 11 autres écluses.  Le tout c’est dérouler sans pépins et nous naviguons dans un paysage bien de chez nous.   Un décor de grands arbres feuilles ou chantonnent des gaies bleus et courent des marmottes.   Nous pensons à ce qui nous attend au Québec, à tout ce qui doit être fait pour retourner à un vie confortable sur terre.   Nous avons hâte de retrouver la famille et nos amis qui nous on tant manqué.

 

IMG_0650Xavier a son poste durant l’écluse.  Son travail pousser la pointe de Rêve pour ne pas accrocher le mât au mur de ciment

Puis, nous atteignons LE lac Champlain, cet endroit est pour nous synonyme de retour.  Pincer moi quelqu’un la boucle est presque terminer.   Mais avant, nous arrêterons à la Marina Chipman situé au Sud du lac pour redonner une beauté a Rêve d’Océan.  On y remonte le mat, on l’habille de toutes ces voiles, on y assemble tout les cordages et on y nettoie le pont. IMG_0653L’équipage au travail.

Maintenant en route pour laisser Rêve a sa marina pour l’été.

Catégories : Uncategorized | 2 commentaires

Expressions de navigateurs

Simplement pour s’amuser voici une liste d’expression ou de phrase qu’on dit lorsqu’on voyage en voilier.

On va à terre!  Expression utilisé lorsque l’on descend l’annexe et que l’on se rend sur la rive pour découvrir l’endroit.

On roule ! Expression utilisée lorsque à l’ancre, le bateau est atteint d’un balancement régulier et inconfortable. Un moment qui peut grandement affecter le sommeil.

On fait le cap!  Expression utilisée lorsque à voile, on arrive à destination en un seul tack, c’est-à-dire de naviguer à voile, sans faire de virement de bord.

Belle nav!  Nav ; abréviation de navigation.  Donc, à l’inverse on peut dire ; Nav de merdre!

On est désalé!  Voilà ce qu’on affirme après une grosse averse qui a nettoyer complètement le pont du bateau de tout les résidus de sel.

On monte le dingny.  Action de lever le dinghy à l’intérieur de son arche.

On fait de l’eau. Action de faire fonctionner son déssalinateur et de déssaler de l’eau pour remplir les réservoirs de son bateau.

Fort et clair!  La réponse lors d’un essai VHF avec le Crossague ( Cross Antilles-Guyane, l’équivalent de la garde côtières dans les îles françaises des Antilles) à prononcer avec un accent français.

Et lorsque qu’un navigateur arrive à un nouvel ancrage voici les questions existentielles qu’il se pose :

  • Est ce qu’il y a de l’Internet?   C’est toujours bien pratique d’avoir un Wi-Fi gratuit capter avec l’antenne pour obtenir l’Internet à bord.
  • Où est le dingny dock ?  L’endroit ou l’on doit stationner notre annexe pour avoir accès à terre.
  • Y a t’il un Happy Hour ?  Pour un navigateur s’est toujours samedi, on ne travaille jamais le lendemain… Ainsi les 5 à 7 et les Happy Hour font partit de la routine.

IMG_0643-0

ROGER THAT !!

 

Catégories : Uncategorized | 2 commentaires

Les navigateurs downtown New York

 

IMG_0606Que d’émotion d’arriver à New York et que c’est beau de l’aborder par le Sud.   On peut y voir à babord la Statue de La Liberté et à tribord l’île de Manhattan avec ces nombreux édifices.  Le soleil est avec nous, donc si tôt arrivé au 79th  Boat Bassin, nous allons à terre direction Central Park.

IMG_0608

Nous partageons de bons moments avec Ronald, Catherine, Julien et Lea de Oséo, Denis, Carole, Maxim-Emmanuelle et Tristan de La Jeannoise.    La meilleur façons de découvrir Central Park est d’y flâner en bonne compagnie.

IMG_0610

IMG_0609

Quel spectacle à cappella.

Dans cette ville vibrante d’actions, la liste de chose à faire est longues…  Ainsi pendant 4 jours nos petits pieds nous ont mené à beaucoup d’endroits, comme aller à Time Square en soirée, flâner sur la fith Avenue, faire les étages de jouets du magasin Schwarz et du Légo Store, visiter le American Muséum of Natural History, profiter d’une visite gratuite au Sony Wonder and Technologie Lab, découvrir le Chinatown, voir le site du Mémorial 9/11, déguster une pizza dans Little Italy… Etc   C’est épuisant la folie de New York, surtout que de retour au bateau, on dort légèrement.  Lors de la renverse de courant de la rivière Rêve tourne en se balançant généreusement ce qui fait cogner la boule de mouillage a la pointe du bateau.  Elle cogne et cogne comme si elle nous en voulait et nous a l’intérieur on essaie de se reposer et de se réchauffer du mieux qu’on peut en allumant la cuisinière ou notre petite chaufferette portable au propane.

Voici en photo quelques souvenirs de notre passage à la Big Apple

IMG_0621

Visite du Sony Wonder Technologie Lab.

IMG_0616

Buena serra! Un souper dans la Petite Italie

IMG_0615

L’édifice le plus photographier!  Le Flatiron building

IMG_0613-0

Coin de la Fith avenue et de Central Park.

IMG_0623IMG_0624

Souper pour la Fête de Denis et départ de NY

  

 


   

  


    

 

Catégories : Uncategorized | 1 commentaire

De la Virginie à Atlantic City

Nous avons franchi le Dismal Swamp Chanel, une section qui relit Elizabeth City à Norfolk.   On sillonne ce canal tranquillement entouré par  la nature.

IMG_0585

À nouveau, nous nous arrêtons au quai gratuit du Welcome Center du State Park.  Celui-ci est vraiment moins occupé que lors de notre descente en 2013.  L’endroit est incroyablement calme, on peut y entendre les oiseaux chantonner et y dormir profondément.

IMG_0586

Rêve d’Océan qui miroite dans l’eau

Ensuite nous arrivons à Norfolk, on ne peut y manquer la présence des nombreux navires militaires.  Nous prenons place à la ville voisine de Portsmouth puisqu’il y a un quai gratuit.  Avec tout ces quais gratuits, est ce qu’on se souviendra comment mettre l’ancre!

IMG_0587

Étant à la fois sur la rive de l’Atlantique et à l’embouchure de la baie de Cheseapeake, deux options s’offrent à nous ; Monter les deux cent quelques mille nautique de la belle baie de Cheseapeake en plusieurs jours ou faire une grande naviguation qui implique une nuit en mer.  Nous optons pour la deuxième, mais pour ceci, il faut attendre un météo favorable avec une composante Sud.

IMG_0588

Nous passons donc un peu le temps à flâner à Norfolk, puis à aller à Hampton.  Nous re-re-re-retrouvons Oséo et nous allons ensemble découvrir le centre-ville de Hampton et le Fort Monroe à la pointe de la péninsule de la Virginie. Totalement entouré par un large fossé, ce fort de forme hexagonale date de 1834.

C’est au matin du 22 mai que le vent tourne au Sud, et nous voilà en route pour ce que nous avons décrété être notre dernière nuit en mer.

IMG_0589

Un nuit froide, je dirais même glaciale, mais c’est peut être exagéré!  Nous avons sortit nos tuques, foulards, gants et même nos bas chaud.   Une belle navigation avec un vent arrière pour parcourir au total 183 miles nautique en 32 heures pour atteindre Atlantic City en après-midi et y retrouver physiquement nos amis de La Jeannoise.

IMG_0592

Atlantic City, une ville réputé pour ces douzes casinos et son éternel boardwalk.   Sur le littoral de l’Atlantique gigantesque immeubles et longue plages s’entremêlent pendant des miles.

IMG_0591

Nous avons marché et marché jusqu’à à avoir assez faim et ce gaver d’une énorme banana split.

L’ancrage situé en bordure de mer est affecté par un courant assez important qui suit les marées. Résultat un endroit inconfortable, mais nous sommes tout de même rester trois nuits pour ensuite reprendre la mer en se levant au petit matin pour  80,5 miles nautique et atteindre la pointe de Sandy Hook.  C’est à ce moment que nous pouvons affirmer fièrement : Fini la mer !

IMG_0605

Rencontre au sommet de Sandy Hook des équipages de La Jeannoise, Oséo, Marama et Rêve d’Océan.  Le lendemain, nous nous dirigeons tous vers la grosse pomme de New-York.

 

 

Catégories : Uncategorized | Laisser un commentaire

How are you allll doing?

Après ces deux nuits en mer, nous voila en Caroline du Sud, nous faisons arrêt a Georgetown et décidons de s’offrir une marina.  Il fait toujours bon de descendre du bateau sans pouvoir prendre l’annexe ou bien d’aller prendre l’apéro en tête en tête en laissant les garçons a coté a la Marina.  Si tôt descendu nous reconnaissons cet accent anglais si amical comme de la musique à la James Brown.IMG_0518

Georgetown possède un charmant quartier historique en bordure de Sampit River, le Harborwalk.  Tout y est combiné; boutiques, restaurants, de plus on peut y acheter des fruits de mers directement du chalutier.  Nous partons avec un gros 4 livres de crevettes fraiches. Quel Régal!

Nous continuons notre route dans l’Intracostal, on remarque le vert en vedette.  Un paysage d’arbres matures ou chantonnent de multiples oiseaux, mais au loin une dépression se prépare.  Les nouvelles parlent d’un Tropical Storm Warning ce qui signifie un avis de grand vent au delà des 30 nœuds, en d’autre mot une tempête.  On décide donc d’aller confortablement s’installer à la Marina Osprey.

IMG_0519

Parce que notre quai est loin des services, on nous prête un cart de golf pour s’y rendre.  Les garçons ont eu beaucoup de plaisir à pratiquer leur conduite.

IMG_0517La tempête tropical est alors nommé Ana, on peut donc dire qu’elle est plus importante, mais elle tarde à se pointer sur la côte.  On regarde les sites météo en boucle et on y voit du rouge, du orange, des couleurs de force de vent élevé.  Dans le trou à ouragans de la marina, c’est le calme plate.   On opte tout de même pour avancer un peu question de changer de paysage et grâce à Ana, on s’offre le luxe d’une autre marina.   Nous sommes cette fois à Mytle Beach à Barefoot Marina.

Une ville avec une tout autre allure, de grand boulevard, des autoroutes et beaucoup beaucoup de trafic.  Ce n’est pas très agréable de marcher à côté de tant de circulation.  Mais on a une mission…  Se rendre au magasin de Fireworks.  Les garçons y achètent des pétards et quand je dis garçons, j’y inclus Dominic!

IMG_0522
IMG_0524Même s’il vente, fallait bien se tremper les pieds dans la grande et belle piscine de la Marina.

Dans la nuit du 9 mai, Winguru indire des rafales de vents allant jusqu’à 43 nœuds en bordure de mer.   À notre emplacement, on capte des 25-28 et 35 nœuds et on regarde le gigantesque drapeau des État-unis en bordure de l’intracostal danser au vent.

Au matin du 11 mai, la pluie a cessé et il faut bouger, cette Ana nous a fait prendre du temps de remonter. En route par l’Intracostal all the way! un 61,5 miles nautiques jusqu’à Wrightsville suivi d’un 67,2 miles nautiques jusqu’à Spooner’s Creek.  Un arrêt stratégique puisque l’épicerie est tout juste a coté de l’ancrage.

Ensuite, un autre arrêt stratégique, mais cette fois ci pour retrouver nos amis Oséo a la ville de Oriental et nous voila en Caroline du Nord.  Nos prochains arrêts seront Belhaven puis Elizabetnh City.

IMG_0528

Elizabeth City, Gus y est toujours pour attraper gentiment nos amarres au quai gratuit.  On peut compter sur lui pour raconter des centaines d’histoires et blagues, pour un renseignement ou offrir une rose aux dames. On surnomme cette endroit de Harbour of Hospitality.

La ville est animé, c’est le Potato Festival.  IMG_0527 Il y a plusieurs activités, des manèges, de la musique et nombreux kiosques avec de la friture au menu.   Pogo, blooming oignon et un Funnel Cake, mmmm…

Et demain, 18 mai nous serons en route pour le Dismal Swamp Channel.

 

Petit pensée sur l’Intracostal :  Au départ, ces longues navigation a moteur, nous permet de nous habituer a ce nouveau mode de vie et a la routine de la vie a bord, puis au retour ce moment nous permet de réaliser que le voyage tire a sa fin.   Que bientôt c’est une tout autre aventure qui nous attend ; Celle d’une vie sur Terre!   On arrive bientôt, très bientôt.

Catégories : Uncategorized | 3 commentaires

La Floride frisquet existe!

C’est un vent du Nord qui souffle sur la Floride, un vent frisquet qui nous fait fermer les fenêtres la nuit et sortir nos vestes.   Et mile après miles, notre routine d’Intracostal prend forme.   On avance à moteur en surveillant sans arrêt le profondimètre et pendant ce temps à l’intérieur on se concentre aux conjugaisons de verbe, à la poésie, aux équations sur nombre décimaux et à géométrie.

IMG_0497

Arrêt agréable au quai gratuit de New Smyrna, idéal pour que les enfant se dégourdissent dans le parc pendant que nous on relaxe.

IMG_0498

Thank you for the openning Mr. bridge operator!

IMG_0499IMG_0704

Arrêt à Daytona Beach, les hommes s’offrent un gros 32onces end bières.

IMG_0503Et on arrive a St-Augustine, bien content d’y être cette fois sous le soleil.  Il est très agréable de déambuler sur la rue piétonnière et d’admirer l’architecture des bâtiments.

IMG_0504

IMG_0502

Rêve d’Océan est a une boule de mouillage a St-Augustine Municipal Marina.

IMG_0501

Plaisir renouveller à la Brewery A1A Ale Works de St-Augustine.   De la bonne bière fraîche avec une brise

Puis une cinquante de mile plus loin au Nord,  surprise c’est le Shrimp Festival, un bel événement à Fernandina Beach qui a toujours lieu le premier week end de mai.  Au matin du 2 mai, une fenêtre météo convenable tient toujours pour une sortie en mer, mais on prend le temps d’aller à terre.  IMG_0505Les rues de la ville sont barrées et parsemées de centaine de petits kiosque d’artisans.   De la musique rock et country y résonnent, on peut y déguster des crevettes de plusieurs façons.  On y mangera des crevettes à pelées bouillies, des crevettes panées aux coconuts, des écrevisses aux curry et pour désert des Oreos frits.

Nous prenons la mer l’estomac bien rempli en regardant au loin la parade des chalutiers décorés qui débutent.  Par la suite ces bateaux seront béni pour la saison à venir.IMG_0507

On aurait souhaite un peu plus de vent…   Ça aurait fait du bien d’éteindre se foutu moteur qui ronronne toujours depuis que nous somme dans l’Intracostal, mais bon ce fut calme.   Le soleil c’est couché et la belle et une ronde lune nous a éclairée toute la nuit.  Puis au petit matin, on se dit pourquoi pas continuer…   La météo est calme et l’équipage est en forme, on se lance donc dans une seconde nuit de navigation qui fut contre tout attente à voile pour atteindre Goergetown en Caroline du Sud au petit matin.

IMG_0512
Arrivée à dans l’inlet de Georgetown.  Phare construit en 1811 

Catégories : Uncategorized | 1 commentaire

N.A.S.A   Kennedy Space Center

De Cocoa Beach, on s’offre une journée pédagogique d’école et de naviguation.  Nous nous rendons visiter le Kennedy Space Center.

IMG_0638

We GO for Lauch! auteur de l’article Raphaël

Un endroit qui vaut le détour ou le décollage.  En voici mon top 3 des attractions du site:

IMG_0670

1- L’Atlantis après 33 missions dans l’espace, le réel vaisseau spatial s’y trouve.  La simulation est tellement le fun, elle nous amène à 90 degré et génère même 3G.  On peut s’imaginer comme un astronautes.  IMG_0676Puis, on peut contrôler notre propre vaisseau spatial sur écran, moi, Xavier et papa nous n’avons pas accompli notre mission et nous nous sommes écrasasé.   Le complexe montre aussi la vie des astronautes à bord de la navette et même des pneus de L’Atlantis plus grand que moi.

2 – IMAX, nous y avons vu le film Hubble en 3D.  Ce film nous amène dans l’espace à travers les images du Hubble, un spatellite télescope.   Le 3D est très réussi, c’est comme si on volait au milieu des étoiles.

3 – Un tour d’autobus du Kennedy Space Center de 1h30 qui nous amène près de la bâtisse d’assemblage des rockets.  Une grande et gigantesque bâtisse, tu peux y entrer la statue de La Liberté à l’intérieur et il y resterait encore 150 mètres au dessus. On voit le Crawler Transporter, elle transporte les fusées, consomme 150 gallons d’essence à l’heure et atteint la vitesse de 1 mile à l’heure.  Puis la visite termine au Appolo/Saturn V Center ou on revit les moments de la course à la lune.

IMG_0645

Saviez-vous que Neil Armstrong  à été le premier humain à marcher sur la lune et qu’il est maintenant âgé de 92 ans?

Saviez-vous que quand tu es à moins de 4000 pieds d’une fusée qui décolle tu peux mourir à cause du son générer ou même de la fumée ou même des vibrations du sol?

Saviez-vous que la planète mars à deux lunes?

Saviez-vous que dans l’espace le soleil se couche et se lève à tout les 90 minutes?

Catégories : Uncategorized | 1 commentaire

Conclusion des Bahamas et arriver aux État-Unis

Au matin du 20 avril, le vent se lève et souffle du Sud à un peu plus de 20 nœuds.   On s’adonne à notre petite routine puis après dîner, on lève l’ancre même si ça souffle toujours.   Voilà un bail qu’on avait pas navigué dans du vent de cette force et l’envie n’y est pas.  On réduit la grand voile en prenant un ris et on file vers notre prochaine destination, on optera pour Foxtown puisque l’ancrage y est également protégé du Sud.   IMG_0536Un petit ville typiquement Bahamienne, une station d’essence, une église qui aurait besoin d’un peu d’entretien, un bar et un convience store avec presque rien en stock.

Le lendemain, jour de pluie qui amène des réflexion, nous avons bien profité des Bahamas et nous sommes près pour la prochaine étape.  Il faut donc avancer!

Plan A : vers Charleston,  371 miles nautique, en empruntant le courant du Golf Stream qui nous aurait donné une bonne poussé en vitesse et ce qui implique 2 nuits et 3 jours en mer.  Dans les prochains prévisions météo aucune fenêtre météo propice a cette traversée semble se dessiner .  Option ANNULÉ

Plan B : vers Cumberland Island, tout juste à la limite de l’État de la Floride,  275 miles nautique.  Dès que l’on regarde une fenêtre météo de plus de 24 heures, une composante Nord apparait dans le vent.  Traversé le Golf Stream avec une composante Nord n’est pas recommandé puisque le contre courant fait lever la vague.  Option ANNULÉ

Plan C : vers Fort Pierce en Floride,  105 miles nautique.  On remarque une ouverture de vent calme, ce qui implique une navigation a moteur, mais également que la vague sera calme.  Option accepté et pourquoi pas partir maintenant.IMG_0553

IMG_0559

Petit moment de nostalgie devant ce merveilleux coucher de soleil.  Est ce que ce sera le dernier que nous verrons en mer?

Un Golf Stream ultra calme et nous atteignons l’inlet de Fort Pierce en début d’après-midi. Et voilà c’est comme un retour en arrière, nous appelons notre prime pont de la remonter sur la VHF 9 et nous atteignons Vero Beach.

Quel belle ville Vero Beach et c’est tellement calme aux mooring de City Marina.  IMG_0577En arrivant, nous avons fait nos devoir et avons appelé Control Police Border pour signaler notre arriver au pays.   Nous avions déjà notre Cruissing Permit que nous avions obtenu à Puerto Rico, donc le tout à été très efficace.  La prochaine étape c’est l’immigration, pour ceci il faut tous se présenter en personne dans les 24h suivant notre arrivée dans un bureau de douane.  Dans notre cas le plus près est à l’aéroport de Fort Pierce.

Le lendemain, on pend un transport et on va régler nos paperasse d’arrivée! Puis qu’est ce qu’on fait pour profiter des État Unis?   Aller dans un buffet à volonté !   Aller acheter des cossins dans un dollar store! Et finalement s’offrir une méga épicerie dans un gros supermarché!

IMG_0584 (2)

Et tant qu’à être en Floride!   Il faut informer nos amis Catherine et George du voilier Picaro qui sont revenu sur terre pour un petit moment.  On partage un autre dernier apéro en leur compagnie et un petite virée sur Océan Drive.

IMG_0604Bon après trois nuits à Vero Beach, que certain surnomme Velcro Beach, il faut continuer à avancer, même si je sais qu’au Québec il a neigé un 25 avril !  On débute notre premier shift de 9 a 5 dans l’Intracostal un dimanche sans trop regarder les prévisions météo, ça devrait être facile après tout.   Il y a du trafic, pleins de petites embarcations qui nous dépassent de tout les coté, notre capitaine grogne intérieurement.  On s’ennuie déjà de l’immensité de l’océan.  Le vent est bon et on peut augmenter notre vitesse en ouvrant le génois, mais surprise il augmente…  et ce jusqu’à 28 nœuds.  Quoi!  on est dans l’Intracostal, c’est supposé être tranquille!  On arrive après 50 miles nautique a Cocoa Beach Crevé mais bien content de profiter de la Floride ensoleillé.

Catégories : Uncategorized | Laisser un commentaire

Créez un site Web ou un blogue gratuit sur WordPress.com. Thème Adventure Journal par Contexture International.

Mandala

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

Sailing Amélie

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

L'Odyssée de Cataja...

et de la tribu Ja!

Grosloup

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

Océana 1

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

PRANA

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

Rêve d'Océan

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

P i n n a c l e

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

Le rapide escargot

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

voyageOcean

Les réflexions d'un couple dans la trentaine à la recherche d'aventures à bord de leur voilier.

Voyages Aloha Spirit

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

 La Jeannoise

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

En famille et à voile sur Oséo

En route vers les Caraïbes!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 42 autres abonnés