Archives mensuelles : mars 2015

Des Turks au Far Bahamas

Pendant notre cours séjour au Turks & Caicos il vente et ça souffle grandement toujours dans les environ de 20-25 nœuds.  Un repis de cette grande brise a la Marina South Caicos fit un grand bien, puisque après la navigation de nuit je suis prise avec un bon rhume et sur un bateau il est difficile de ne pas transmettre ses microbes!  Ainsi tout les membres de l’équipage ont toussé et été congestionné à tour de rôle même sous ce climat tropicale!

IMG_0192

Marina South Caicos, les quais y sont un peu instable.  Au lieu d’amarrer au tacket du quai, on attache le bateau aux poteaux de la bordure de béton.

À cette endroit, nous avons essayé de trouver des ressources pour notre pilote automatique mort, mais ce fut sans réponse motivante.   C’est avec internet et après un simple texto à un ami du voilier Picaro que Dominic se met à démonter davantage le moteur du pilote.  Problème commun, celui-ci est encrasé et ces petite brosses semblent usées.  Opération bon nettoyage et ajustement des brosses et HOP !   C’est réussi !

C’est donc après un séjour de 5 jours au Turks & Caicos que nous quittons l’endroit un samedi avec un frais de temps supplémentaires de 15$ pour la douane et 15$ pour l’immigration à ajouter au 50$ de frais d’entrée et 50$ de formalité de départ.   C’est pas très accueillant! Mais que c’est beau cette eau tellement turquoise à en faire plisser nos yeux.

On cumule d’autre mile nautique et on arrive à l’île de Mayaguana, port d’entrée et première île au Sud des Bahamas. On y retrouve l’équipage de Marama qui y sont arrivé la veille et n’ont pu faire leur formalité d’entrée puisque c’est le weekend.   On prend donc le temps de découvrir les petites racoins de Abraham´s Bay.   On y aperçois même une dizaine de flamands rose.

IMG_0251

L’eau est d’une clarté absolue.

IMG_0216

Ainsi mardi au petit matin, un autre grande navigation mais celle ci de jour sous le chaud soleil, un 60 miles nautique pour arriver à Atwood Harbour à Aklins Island.   Ce petit paradis nous évoque beaucoup de souvenir puisque en 2014 nous y avions passé plusieurs jours d’en l’attente d’une météo favorable.

IMG_0270

Nous y sommes seul au monde !

Le lendemain Marama nous y rejoind pour un après-midi et un petit festin sur la plage.  Au menu, dorade et ceviche de conch, sans oublie les guimauve en désert.  C’est le temps de se dégourdir puisque depuis notre départ de la République Dominicaine nos escapades à terre son de courte durée.   Promenade sur la longue plage, football pour les garçons, nage et Kneeboard.  Voilà les Bahamas!IMG_0294

 

IMG_0272IMG_0275

Ce n’est pas terminé…   En route pour une autre navigation de nuit, de 77 miles pour faire arrêt à Rum Cay.   Une navigation d’une douce tranquillité avec un faible vent.   Mais on prend le temps d’y aller tranquillement à voile puisque la mer est calme et sans vagues.

IMG_0345

Rum Cayr, rien de mieux au qu’une île ou il a rien pour se reposer d’une navigation de nuit.

Pour le reste des Bahamas les navigations seront plus rapprocher.  Que du bonheur !

Catégories : Uncategorized | 1 commentaire

The best ship is friendship!

Au matin du 2mars, jour de l’anniversaire de notre capitaine, nous quittons le port de San Juan pour une navigation de 188 miles nautique vers la République Domincaine.   Comme prévu, la mer est assez forte, les vagues sont de 2 a 3 mètres, mais le tout se prend bien avec un vent a 120 degré.  C’est sous un beau ciel étoilé et un lune presque pleine que se passera la nuit.

Rêve d’Océan en entrant dans la Baie de Samana, République Domincaine.

IMG_0109

Nous accostons a la Marina de Puerto Bahia en après-midi après 32 heures de navigation.  Cette belle marina a l’allure d’hôtel 5 étoiles, nous y étions en mars 2014, lors de la fête a Dominic et nous voulions répéter l’expérience.   Nous avions passé le message a nos amis navigateurs et le rendez-vous a fonctionné, seulement nous et La Jeannoise étions une journée en retard pour l’occasion.  Ce qui n’a pas empêcher les festivités du quarantième anniversaire de notre capitaine.

Avec nous, les équipages famille de La Jeannoise, Marama et Oséo

Nous pouvons donc affirmer que malgré les miles qui nous sépare de notre famille et de notre chez nous, Dominic était bien entouré pour sa fête.   Les amis de voyage sont précieux.  The best ship is friendship!!

Pueto-Bahia-36_thumbIMG_2255

La République c’est des frais de douane et d’immigration assez élévé!   Les formalités d’entré nous on couté un total de 118$ a ceci s’ajoute les frais de la Tarjeta de Turista a 10$ par personne.  A quoi ça sert la Tarjeta de Turista?

 Après trois nuit a la marina, a nettoyer et faire nettoyer le bateau pendant que les enfants s’amusent d’une piscine a l’autre, les quatre équipages se divisent, nous quittons avec La Jeannoise vers la Réserve de Los Haitises et Oséo et Marama prennent un fenetre météo vers les Turcs and Caicos.   Si tôt détaché du quai que notre destination change…   La Jeannoise est prise avec des bris au niveau de l’hélice du moteur et nous notre pilote automatique, notre cinquième membre d’équipage est hors d’usage.    Courte réflexion… et hop nous prenons tous la fenêtre météo pour un navigation de nuit en flottille vers les TCI.

Préparer une navigation de nuit en claquant des doigts!   On retourne a la marina et partons faire quelques course en laissant les enfants au bateau.  IMG_0120 Surprise la marina ne fournit plus de transport jusqu’à la ville de Santa Barbara.   On est donc a la guérite a se questionner quand une moto Conchos passera.   Voila que Nelson celui qui a si bien frotter notre bateau passe sur sa moto et nous offre de nous amener au Super Merkado.   Nous nous rendons en ville trois collés sur une petite moto qui vibre.  On s’offre un petit diner rapide pas cher en tête a tête accompagné de grande bière Presidente et ensuite débute les courses.

De retour a la marina, nous obtenons notre Despacho Internationnal  qui confirme notre autorisation de départ (cout 20$ + pourboire).

IMG_0141

Ainsi le 7 mars, c’est un départ pour un autre grande navigation, on en mange des miles nautiques cette semaine!   Sans pilote automatique fonctionnelle c’est un autre défi.  On doit véritablement se relayer, les garçons font leur part, Dominic s’améliore a la conduite avec les pieds en mangeant ses repas et moi j’améliore mes réflexes.   Le vent est calme et nous devons faire ronronner le moteur un bonne parti de la nuit.

Nous atteignons notre destination en eau clair et turquoise après 31 heures ( 187 miles nautique).  Nous ancrons a Big Sand Cay et passons la nuit sous drapeau jaune.  Je suis crevé!   Mon corps semble avoir couru un marathon, non il a plutôt tenu la barre d’une voilier !

Lendemain, grâce matinée puis on se dirige vers South Caicos, le guide Explorer mentionne cet endroit comme étant l’ancrage le plus abrité des Turcs ans Caicos.   On se remémore la sensation d’être ancrés avec le vent qui souffle dans les aubents.  Et ça souffle fort autour des 25 nœuds. Opération démontage du moteur du pilote, le verdict est que même après un bon nettoyage, le moteur est usé et doit être reconditionné.   Nous irons donc sur l’ile de Providenciales chercher des ressources.

South Caicos c’est un petite communauté.   Difficile de trouvé l’endroit pour faire les formalités et les papiers d’immigration ont été remplis sur le congélateur de l’épicerie.  En se promenant en ville on a le sentiment d’être dans un village fantôme.  Les chevaux déambulent librement, plusieurs maisons sont barricadés, mais on remarque au loin la construction d’une hôtel.

IMG_0181IMG_0179

Puis en route pour traverser le Caicos Bank vers Providenciales.   C’est un grand étendu d’eau bleu clair qui donne l’impression de naviguer dans une gigantesque piscine.  Les profondeurs sont toujours a surveiller et on doit emprunter une des routes suggérées par le GPS.

IMG_0189

Catégories : Uncategorized | 1 commentaire

San Juan, Have a good one !

On m’aurait dit l’an passé que nous naviguerions la cote Nord de Puerto Rico, je vous aurais répondu : Té fou, la mer y est bien trop grosse…   Et nous y voila, vent arrière sous Genois dans des vagues autour des 2 mètres a admirer le bleu de l’océan, faut croire que mes peurs de la mer ont changé.
IMG_0582IMG_0591

Quel sentiment de fierté d’arrivé a San Juan avec son voilier et de pouvoir admirer le fort de El Morro.

 DSC_0386

Nous ancrons tout a l’Est, dans le canal de  San Antonio.   Ce n’est pas de toute beauté, mais nous sommes downtown, tout près des bateaux de croisières.

Pour se promener, nous laissons le dinghy a la Marina de San Juan, traversons la bretelle d’autoroute et nous pouvons accéder au quartier de Concado en bordure de mer avec ses grands hôtels et plusieurs resto après une petite marche.
IMG_0653IMG_0660

Mmm… des sushis et un biscuit de fortune de circonstance pour notre capitaine.

Nous louons également une voiture, parce que Puerto Rico, signifie également provisions.   Ils faut remplir le frigidaire et les cales du bateau de nourriture et boisson a moindre coût avant les Bahamas.   Alors, on se tape deux jours de magasinage, on fait le centre d’achat, JC Penney, WalMart, Pueblo Market etc….

IMG_0648

Nous pouvons accéder rapidement au Vieux San Juan par autobus public.  On déambule les rues, marche le long des fortifications et s’offre un petite helado.

 

 

IMG_0737IMG_0749

DSC_0903

Et un petit happy hour a Old Harbor Microbrewery.  mmm… enfin de la bière qui a du goût.

A partir de San Juan notre prochaine destination c’est la Baie de Samana en République Dominicaine. Et pour s’y rendre c’est plus de 190 miles nautiques qui nous attend, ce qui signifie une nuit et plus…   Avec nos amis du voilier La Jeannoise, nous vérifions la météo et nous optons pour un départ lundi le 2 mars.   Jour de la fête de notre capitaine.

Have a good one!  comme dirait les Portoricains.  Alors c’est en mer que notre capitaine débutera sa quarantaine!

IMG_0017

Catégories : Uncategorized | Laisser un commentaire

Isle de Vieques et Isla de Palominos

L’île de Vieques a été occupé pendant plus de 60 ans par l’armée américaine.  Elle en a fait son terrain de jeu après en avoir déplacé la population.  Ainsi, la majeure partie de l’île a servit de camp d’entrainement et d’essai de missiles et autres armements.  Encore aujourd’hui on y voit plusieurs traces de ce passage et plusieurs baie sont zoné militaire et interdite a l’ancrage  de peur que d’anciens missiles y explose.

Pour notre part, l’ile nous a paru en premier lieu comme un endroit tranquille épargné des foules touristique.   Avec un vent Sud-Est, nous jetons l’ancre dans la baie de Ensenada Honda.  On y accède en contournant des récifs, l’endroit y est bien protégé et entouré de mangroves.

 IMG_0451

Petite balade en kayak, malheureusement on n’y ai pas trouvé de conch

Ensuite, attiré par l’observation de bioluminescence, nous allons vers la baie de Puerto Ferro.   Il semblerait qu’on peut davantage observer ce phénomène dans la baie voisine de Puerto Mosquito, mais l’ancrage y est tellement rouleur que nous avons encore une fois opter pour un baie profonde et protégée.

 IMG_0469

Plusieurs sentiers de randonnée qui se termine a des plages  sont possible.

En soirée, lorsque la noirceur tombe, nous embarquons dans notre dinghy pour s’amuser avec les lueurs dans l’eau.   On y agite nos pagaies et admire les petites étincellesde bioluminescence.

Le lendemain, le vent est toujours du Sud-Est, ce qui rend les ancrages ouvert au Sud assez inconfortable.  Alors après ces deux baies, quel autre option s’offre a nous?   On aurait aimé aller a Sun Bay y voir les chevaux sauvages se prélasser sur la plage, mais un grosse houle pénètre la baie.  Même situation a la ville de Espéranza, on remarque les voiliers a l’ancre qui se dandine de gauche a droite.  On décide donc de continuer notre chemin.

Pour se rendre sur l’ile de Palominos, cette ile appartient au resort El Conquistator situé sur l’ile de Puerto Rico.  Il y amène a chaque jour par traversier des touristes venus profiter du soleil.  A 17h, c’est le calme, nous avons les centaines de chaises longues a nous tout seul, jusqu’à ce qu’un gardien de sécurité nous demande de quitter.

IMG_0514

IMG_0502

Au matin avant la foule, petite balade sur l’ilot voisin de Palominitos

IMG_0539

En plus des multiples activités, il y a également sur l’ile de Palominos des sentiers de randonnée qui permettre d’admirer Puerto Rico au loin.

IMG_0552

Et on se mari spontanément dans la petite chapelle.  Remarquer Xavier a l’arrière qui joue le rôle du curé 😉

IMG_0558

On y retrouve nos amis du voilier La Jeannoise et c’est échec et math!!

Catégories : Uncategorized | 1 commentaire

Créez un site Web ou un blogue gratuit sur WordPress.com.

Mandala

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

Sailing Amélie

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

L'Odyssée de Cataja...

et de la tribu Ja!

Grosloup

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

Océana 1

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

PRANA

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

Rêve d'Océan

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

P i n n a c l e

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

Le rapide escargot

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

voyageOcean

Les réflexions d'un couple dans la trentaine à la recherche d'aventures à bord de leur voilier.

Voyages Aloha Spirit

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

 La Jeannoise

Il y a des voiliers et des équipages qui font plus que rêver...

En famille et à voile sur Oséo

En route vers les Caraïbes!